Atelier de restitution des résultats issus de l’enquête de suivi-encadrement des structures d’innovation au Burundi, édition 2019

Cet atelier  entre dans le cadre des activités de promotion au niveau national de la Science, la Technologie et l’Innovation (STI), moteur du développement comme le confirme le troisième pilier du PND du Burundi 2018-2027 qui stipule que  « L’amélioration de la connaissance basée sur la technologie et le savoir-faire s’inscrit dans la dynamique d’amélioration soutenue du capital humain et soutient la croissance par l’intermédiaire de la connaissance et de l’apprentissage ». Force est de constater que les défis de notre développement socio-économique sont nombreux. Entre autres, on peut citer l’insécurité alimentaire, la crise énergétique, la crise économique, les effets du changement climatique, la santé publique, etc.

La maîtrise du développement socio-économique durable et équitable de toute nation requiert la mise en place d’un système de recherche scientifique et d’innovation technologique performant fondé sur des données adéquates.

C’est la volonté du Gouvernement de faire de la science, la technologie et l’innovation un moteur de développement socio-économique durable et équitable des Burundais et que nous avons l’obligation de faire du savoir, de l’information, de la connaissance et de la maîtrise des technologies, les piliers de notre développement.Ainsi, la nécessité de promouvoir le secteur de la science, la technologie et l’innovation ne date pas d’aujourd’hui et mérite d’être fortement soutenu pat tous les acteurs œuvrant dans le domaine.

L’ambition et la détermination du Gouvernement est d’engager tous les partenaires vers un système de recherche scientifique et d’innovation technologique bien encadré et piloté répondant aux normes internationales pouvant contribuer au développement social, économique, juste , équitable et durable des Burundais.

La forte conviction du Gouvernement est que ce vœux soit concrétisé à travers l’amélioration de la qualité de la recherche, le renforcement des capacités de gestion et de gouvernance su système scientifique et technologique, le transfert et la mise en œuvre efficace des résultats de la recherche vers les utilisateurs.

La science, la technologie et l’innovation peuvent contribuer à trouver des solutions durables à différentes crises qui hantent notre développement socio – économique, mais faudrait-il qu’elles soient dotées de moyens et d’instruments, d’une politique cohérente et d’une gouvernance stable et bien pilotée.

La mondialisation de la science et de la technologie doit nous pousser à favoriser son développement et son épanouissement dans notre pays, malgré la faiblesse de nos moyens, à travers la promotion des centres de recherche, l’encadrement de proximité par nos chercheurs des associations et coopératives rurales en quête des procédés et applications technologiques pour améliorer leur niveau de vie.

De plus, le Burundi souhaite soutenir ses efforts de développement et de croissance en investissant dans la production des connaissances dont les applications permettront de satisfaire les multiples demandes de la société, favoriser la stabilité et soutenir la croissance et le développement, conformément aux Objectifs du Développement Durable et au Plan National du Développement 2018-2027.

Si le Gouvernement se réjouit de quelques réalisations déjà opérées pour le développement du secteur et reconnaît que d’énormes efforts en termes de qualité, de quantités et de moyens restent à consentir, il est aussi convaincu qu’avec l’expertise locale disponible, et ce, dans pratiquement tous domaines, nous pouvons atteindre les objectifs voulus et partant jouir pleinement des dividendes de l’intégration régionale et internationale à travers des partenariats gagnant-gagnant.

C’est également dans ce cadre que notre ministère en collaboration avec les autres acteurs du développement a organisé en 2019 un forum de Partenariat Académique Public Privé qui a permis  de concrétiser cette volonté et de montrer d’une part les talents de nos chercheurs à travers des présentations des résultats des recherches entreprises dans les centres de recherches et d’autre part d’exposer au public les produits innovants issus de l’application de ces résultats de recherche.

 En effet, tous les documents d’orientation stratégiques doivent s’appuyer sur les statistiques et indicateurs fiables en qualité et en quantité et fondés sur les standards mondiaux. Les indicateurs de la science, la technologie et l’innovation (STI) jouent un rôle majeur comme outils d’aide à la décision et permettent d’éclairer les autorités sur les grandes orientations à suivre.

 

 

Related posts